samedi 16 avril 2011


The R'n'B Music:
Sweet Shades from the Meaningless to the Meaningful

Parmi les genres musicaux les plus raillés, le R'n'B occupe une place de choix. Il est d'abord difficile d'échapper à la platitude déconcertante de certaines paroles. Pour peu que l'on recherche au mieux de la poésie/au moins du sens dans une chanson, il est à craindre que votre discographie se soit jusque là très sereinement dispensée de morceaux de R'n'B à l'eau de rose, parfois même dotée d'une sensualité douteuse... Si l'on ajoute à cela le kitsch qui dégouline si souvent dans ces clips larmoyants et ces nombreuses pochettes de CD , qu'une seule chose à faire : très vite se désintéresser de cette musique vide.
Among the most mocked musical kind, the R'n'B has a seat of honour. Firstly, it's tricky to miss the disconcerting flatness of certain lyrics. If one looks for - at best - poetry, - at least - meaning in a song, it's unfortunately likely that your disc collection has been serenely exempted of this sentimental music, possessing sometimes a dubious sensuality... If one adds to this the kitsch dripping so often in these tearful clips and CD covers, therefore one thing to do: quickly avoid this empty music.

Les clichés sont forts et, à certains égards, tout à fait justifiés. Or, ce qui est justement passionnant avec le R'n'B, c'est le contraste qu'offre sa pauvreté textuelle et visuelle avec sa richesse musicale. Notons ici que pour un non-anglophone, ce contraste est d'autant plus saisissant: ayant découvert cette musique avec des notions d'anglais assez approximatives, je n'ai eu ainsi aucun mal à me passer du sens des paroles. À tort pourtant:
The clichés are well established and, in some extent, fully justified. Yet, the fascinating thing with the R'nB is the contrast between its textual and visual poverty and its musical richness. Note here that for a non-English speaker, this contrast is particularly striking: having discovered this music with some quite approximate English notions, I've easily put aside the meaning of the lyrics. Wrongly:

R Kelly - Sex In The Kitchen (Produced by R. Kelly) (Album "TP3 Reloaded", 2005)

S'il est peu probable que Duke l'eût sincèrement apprécié, le R'n'B possède néanmoins cet atout tout à fait propre à la black music: un respect intarissable pour des structures musicales convenues couplé à une capacité déroutante pour s'en défaire. Nul autre qu'un jeu d'équilibre, une harmonie en soi pour rester dans les métaphores faciles. Mais ce qui distingue le R'n'B de ses aînés (Soul, Gospel ou encore Blues), c'est justement cette "sensualité douteuse" si déclamée. Basses et rythmes imitant le jeu d'une séduction maniérée, circularité mélancolique des thèmes sex/love, et lyrisme premier degré pleinement assumé, voilà ce qui constituent la richesse de cette musique aussi simple que complexe.
If it is unlikely that Duke would have really appreciated it, the R'n'B owns, however, a strength very specifically related to the black music: an inexhaustible respect for conventional musical structures coupled to a disconcerting ability to get rid of. Nothing else than a subtle balance, a harmony in itself to remain in easy metaphors. But what distinguishes the R'n'B from its elders (Sould, Gospel, Blues) is precisely this "dubious sensuality" so disclaimed. Bass and rhythms mimicking affected seduction games, melancholic circularity of themes sex/love, and lyricism at face value, here is what constitutes the richness of this music as simple as complex.

No comments:

Post a Comment