mardi 14 septembre 2010

Photo : Cassia Tabatini

Addictive Bass Generation

Nul besoin d'être fin observateur pour remarquer la dépendance de toute une génération aux basses fréquences. Calvaire du voisinage, les basses font vibrer les murs et agressent les tympans trop raffinés des anciennes générations.
You do not need to be a keen connoisseur to notice the addiction of a whole generation to low frequences. Enemy of the neighborhood, bass rattle the walls and assault the too refined eardrums of older generations.

Elles sont pourtant devenues un élément essentiel, et même parfois le seul, de la musique moderne. Faut-il simplement prendre en exemple le comportement des gens dans un club techno : l'attente de la basse, parfois "insoutenable" comme en témoigne la crispation des visages, par une montée d'aigus sans basses; puis l'extase provoqué par les remous des premières intonations de basses, une libération des muscles trop tendus par l'attente, une exultation; pour finalement retomber aussitôt, jusqu'à la prochaine montée d'aigus, etc... Faire un parallèle avec le sexe n'est que trop évident. Peut-être que la comparaison avec une sensation addictive est plus appropriée compte tenu du caractère mécanique et obsessionnel du processus.
However, they became a basic element, sometimes the only one, of modern music. Should we just take the example of the people behavior in a techno club : waiting for the bass, sometimes "unbearably" as showed by the tension faces; a rise of trebles without bass; then the ecstasy caused by the turmoil of the first bass tones, a release tense muscles by waiting, an elation; and finally the agitation falls, until the next rise of trebles, etc ... Making a parallel with sex seems too obvious. Perhaps the comparison with an addictive sensation is more relevant, precisely with the obsessive and mechanical process.

MAIS, ceci étant dit, et outre ces stigmates quelque peu réducteurs, des émotions très fines et subtiles peuvent être distinguées parmi les différents timbres de basses. Au-delà du "boum-boum", voici donc quelques nuances de styles, parmi quelques uns de mes "classiques", tel l'oenologue qui décrirait différents millésimes :
BUT, having said that, and beyond this quite reductive stigma, some very keen and subtile emotions might be distinguished among these different timbres of bass. Beyond the "boom-boom", here is then few shades among some of my classics, like an oenologist which would describe different vintages:

La basse "sulfureuse" / The "sulphurous" bass

La basse "enivrante" / The "intoxicating" bass
La basse "entêtante" / The "heady" bass

La basse "onctueuse"/ The "unctuous" bass

La basse "profonde" / The "deep" bass

La basse "voluptueuse" / The "voluptuous" bass

La basse "patibulaire" / The "sinister" bass
Shackleton - Blood On My Hands (Ricardo Villalobos Apocalypso Now Mix Part 2) (EP "Blood On My Hands (Ricardo Villalobos Apocalypso Now Mix)", 2007)

3 comments:

  1. Une fois n'est pas coutume, je préfère l'original, dont Villalobos gâche malheureusement la simplicité hypnotique.

    ReplyDelete
  2. Oh le fairmont, comment qu'il est cool!

    ReplyDelete