lundi 26 avril 2010

Photo : Ryan McGinley - Irregular Regulars

Sebastien Justum nous avait déjà fait l'honneur d'apporter sa contribution à Peur Bleue avec un superbe article sur la mort du Silence. Cette fois, il a choisi d'évoquer le rapport rock star/foule/mysticisme, relation très symboliquement illustrée par 7 morceaux-préceptes. Il n'y a plus qu'à dire "Amen" :

"Interprétations bibliques, autour de Jim Morrison

Jim Morrison a préfèré s'employer à contrevenir à toutes les règles bibliques : sexe, défonce, alcool et blasphèmes sont incessants dans sa vie comme dans ses textes et ses performances scéniques.
Le "Lizard King", héraut acoustique devant la Foule, s'est ainsi appuyé sur deux instruments dans son chemin vers l'hypnose populaire: drogues et chamanisme. Dans les années 1960, le LSD et ses avatars n'étaient en effet pas encore interdits commercialement, dévoilant ainsi des horizons de créativité et de sensibilité aux profanes d'alors, et ce jusqu'en 1971 (classique convention de l'ONU sur les susbtances psychotropes ensuite transposée progressivement en droit interne). Le chamanisme tend, lui, à invoquer un pouvoir démoniaque, qui, à travers le corps du chamane, se transmute ensuite à l'Assemblée. The Doors en concert jouaient ainsi la partition de percussions et de cordes parfaite pour faire entrer Morrison en transe tel un possédé éléctrique.
Et à Jim d'atteindre alors la facilité terrible que celle d'user de cette musique instrumentale au service de Sa propre idolâtrie, endossant la tunique des seigneurs babyloniens de jadis et de toujours, retrouvant ainsi l'entreprise de sorcellerie sacrée:

"Au moment où vous entendrez le son de la trompette, du chalumeau, de la guitare, de la sambuque, du psaltérion, de la cornemuse, et de toutes sortes d'instruments de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d'or qu'a élevée le roi Néboukadnetsar." Ancien Testament, Livre de Daniel, 3:5


- Pierre Cochereau – La mort de Jésus (Album "Intégrale des 25 Improvisations sur l'Evangile selon Saint Matthieu", 2009)
- Kenmochi Hidefumi - Fallicia (Album "Fallicia", 2008)
- Daniel Darc - Psaume 23 (Album "Crèvecœur", 2004)
- Rabih Abou-Khalil – Nashwa (Album "Al-Jadida", 1991)
- Giovanni Battista Pergolesi – Stabat Mater – 1
- Amon Tobin – Deo (Album "Supermodified", 2000)
- The Doors – The end (Live in Detroit in 1970) (Album "Live In Detroit", 2000)

Le Livre nous signale que la musique date d'avant-même la Créature.
En effet, YHWH demande à Job : “Où étais-tu quand je posais les fondations du monde... Quand les étoiles du matin éclataient en chants d'allégresse, alors que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?” Ancien Testament, Livre de Job, 38:4,7


Bonus track:
- Tunng vs. Taraf de Haidouks – Homecoming (Compilation "Nova En 25 CD (La Boite Bleue)", 2008)"

Sebastien Justum

2 comments:

  1. super compil !
    par contre, y a une erreur,la bonus track, c' est mystere dans le brouillard de la compil ebm ...
    sinon à part ça je suis fan du blog :)

    ReplyDelete
  2. merci kaze!
    nos excuses pour l'erreur, qui est de la faute de Sebastien! on corrige çà très vite

    ReplyDelete