jeudi 1er avril 2010

Photo : Derek Henderson

Intrigué par son blog, qu'il a fondé avec son acolyte Julien, cela fait maintenant plusieurs mois que l'on suit scrupuleusement ce que fait l'un, l'autre. Autant dire qu'une véritable connexion s'est constituée avec Clément Dupouy et son excellent blog Des Chibres et des Lettres, dont j'ai d'ailleurs déjà maintes fois fait la publicité sur Peur Bleue. Il était donc assez naturel, qu'après avoir été convié à leur produire un mix (Hérésie), je leur renvoie l'invitation. C'est Clément qui ouvre donc le bal sur un sujet très curieux (et cela tombe assez bien car c'est fortement apprécié par ici) : la Tolkien Music . Mais contrairement à l'idée que l'on pourrait avoir de ce "genre", à savoir une musique de pré-adolescents-chevelus-joueurs-de-carte-Magic-(etc...), c'est en réalité quelque chose de bien plus éclectique. Bon voyage :

Clement Dupouy, from the marvelous blog, Des Chibres et des Lettres, is invited today on Peur Bleue. He has decided to tackle a curious subject : the Tolkien Music. In despite of the inaccurate image that we could have about this kind of music, this is actually something utterly more eclectic. Have a good trip :

"Tolkien a écrit des milliers de pages, inspirant par la suite des centaines de groupes. J'en veux pour preuve le site The Tolkien Music List qui indexe de manière systématique groupes et morceaux tolkienites : sa base de données dépasse aujourd'hui le millier de références. C'est dire l'étendue du truc. En bon fan du genre, je m'en vais vous faire découvrir deux ou trois perles, puisées pour l'essentiel dans les répertoires folk, black metal, dark ambient et prog rock.

Bo Hansson : Organiste suédois, essentiellement actif durant le 70's. En 1972, il livre son interprétation musicale de The Lord of the Rings. Le résultat : de l'excellent prog rock, tendance douce, sans technicité ni pyschédélisme outranciers. L'art work me fait rêver.

Bo Hansson - Leaving The Shire (Album "In De Ban Van De Ring", 1972)
Bo Hansson - At The House Of Elrond & The Ring Goes South (Album "In De Ban Van De Ring", 1972)

Harmonia : Groupe de Krautrock superbe et éphémère, au line up hallucinant : 2 Cluster (Hans-joachim Roedelius et Dieter Möbius), 1 Neu! ex-Kraftwerk (Michael Rother) et 1 Guru Guru en "special guest" (Mani Neumeier). Leur disque Deluxe n'est pas une oeuvre tolkienite mais parmi les morceaux qui le composent figure le délicieusement synthétique Gollum.
Harmonia - Gollum (Album "Deluxe", 1975)

Mirkwood : Un side project ambient de Summoning. Là, on plonge bien profond dans la geekerie, genre musique synthétique et spoken word tolkienite. C'est hyper épique, on s'imagine bien parcourir le Rohan à cheval avec ça dans les oreilles – passez moi l'anachronisme.
Mirkwood - Arcenstone (Album "Lost Tales", 2003)
Mirkwood - Saruman (Album "Lost Tales", 2003)

Uruk-Hai : Un Autrichien dingue, obsédé par Tolkien. Il a sorti des tonnes de disques/cassettes d'ambient tolkienite, distribués à moins de 500 exemplaires, dealés dans des boutiques infernales.
Uruk-Hai - Die Legende (Kapitel 1-6) (Album "Lost Songs From Middle Earth", 2008)
Uruk-Hai - Nazgul (Album "Lost Songs From Middle Earth", 2008)
Uruk-Hai - Moria (Album "In Durin Halls", 2004)

The Tolkien Ensemble : Une formation néo-classique danoise. Leur délire : créer « la première interprétation musicale complète des poèmes et chants du Seigneur des anneaux ». Ambitieux. Les types se sont quand même dégoté un featuring super classe : Christopher Lee, rien que ça.

The Tolkien Ensemble - Verse Of The Rings (Album "At Dawn In Rivendel", 2002)
The Tolkien Ensemble - Galadriel's Song of Eldamar (Album "At Dawn In Rivendel", 2002)
The Tolkien Ensemble - The Ent and the Ent Wife

Camel : Un groupe de prog rock anglais à géométrie variable, particulièrement actif durant la décennie 70's. En bons chevelus croqueurs de buvards, les bonshommes aiment à pique-niquer le dimanche dans le Lothlorien et passer l'après-midi à faire des ricochets sur la Nimrodel.
Camel - Nimrodel / The Procession / The White Rider (Album "Mirage", 1974)

Summoning : Black métal autrichien. Leur discographie est toute entière dédiée à Tolkien. Les morceaux sont extraits de Lugburz – la Tour Noire de Sauron, en Noir parlé. Ici, nous sommes du côté des méchants qui hurlent comme des dingues, ambiance orques bien agressifs. Notez le break planant au milieu de Moondance, le contraste est jouissif.
Summoning - Beyond Bloodred Horizons (Album "Lugburz", 1995)
Summoning - Moondance (Album "Lugburz", 1995)"

1 comment:

  1. Ca mérite bien un petit détour en Mordor tout ca...

    ReplyDelete