lundi 28 décembre 2009

Photo : Hyres Mebane - Empire

Plutôt que de consacrer le dernier post de l'année à un Top des meilleurs albums de 2009, ce que font d'ailleurs admirablement bien certains blogs (voir celui de DCDL), Peur Bleue tente - peut-être présomptueusement - de s'inscrire dans une autre perspective. Loin de nous toute posture "passéiste", mais loin de nous aussi cette course aveugle et effrénée vers la toute dernière nouveauté, le dernier single. Pour une approche alternative de la modernité, Monsieur Soundscriber, que l'on ne présente plus ici, nous a fait l'honneur de mettre sur pied une sélection Minimal Wave absolument incroyable, truffée de perles rares et de disques oubliés. Voici notre plus belle offrande à cette année 2009 :

"Les années 80 ont vu naître beaucoup de styles : New Wave, Post Punk... Et parmi tout cela, ce que l'on appelle la Minimal Wave ou Minimal Synth.
Différentes visions du genre apparaissent, du plus punk au plus pop, mais les instruments restent les mêmes. Tout est construit sur le schéma synthétiseur + boîte à rythme. Les guitares et les batteries traditionnelles ont disparus. Minimal.

Tout devient plus robotique. La rythmique plus soutenue, plus droite, voire plus dansante. Les voix sont déshumanisées, asexuées. Le chant fait place a du "spoken-word". Le tout saupoudré de la mélancolie typique des années 80. New Wave.


- Snowy Red - Euroshima (Wardance) (EP "Treat Me/Eursoshima", 1988)
- Das Kabinette - The Cabinet (EP "The Cabinet", 1983)
- Kas Product - Never Come Back (EP "Never Come Back/Pussy X", 1982)
- Guerre Froide - Ersatz (12" untitled, 1981)
- Les Visiteurs Du Soir - Je t'écris d'un pays (Compilation "Le Cimetière Des Passions", 1985)
- Fiction Technology - Time In Vision (Maxi "Mega/Phase", 1994)
- Deux - Game And Performance (EP "Felicita", 1983)
- 2VM - Placita (EP "Placita", 2005)
- N.O.I.A - Korowa Milk Bar (Album "Unreleased Classics '72-'82", 2003)
- Oppenheimer Analysis - The Devil's Dancer (Compilation "Classic Cuts", 2008)
- Martin Dupont - Just Because (Album "Just Because", 1984)
- Circuit 7 - The Force (EP "Video Boys", 1984)
- Martial Canterel - Nightfall In Camp (Album "Confusing Outisides", 2005)
- Moderne - Vers l'Est (Album "Moderne", 1980)"

Soundscriber
Si le Père Noël a un fils, il s'appelle Soundscriber, sans l'ombre d'un doute (la barbe y est pour quelque chose aussi!).

mardi 22 décembre 2009

Photo : Boogie

Nouvelle édition : Give It Up #3

Ce morceau réunit les plus grands jazzmen de l'époque, sorte de "Dream Team" mais le terme est bien faible, voire vulgaire. À noter, parmi les autres qui sont extraordinaires, le solo de Max Roach (à la batterie) complétement ahurissant. Beaucoup de superlatifs, certes, mais jugez par vous même :
- Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Bud Powell, Paul Chambers and Max Roach - Salts Peanuts (album "Toronto, Massey Hall, May 15, 1953", 1953)

Des premiers accords dramatiques, l'odeur de gomina, une sévérité douce, la nonchalance d'un génie : le Duke.
- Duke Ellington - Black Tan Fantasy (album "Ellington at Newport 1956", 1956)

Si vous vous êtes toujours demandé ce que pouvait bien vouloir dire le groove, ce terme mystérieux qui fourmille dans la bouche des animateurs de radios pour trentenaire, en voici la pure définition :
- Roy Ayers - Hummin' (album "Ubiquity", 1970)

Les groupes qui font invariablement dandiner la tête à droite à gauche. Garanti made in New Orleans :
- The Meters - Little Old Money Maker (album "Look-Ka Py Py", 1969)
- The Gaturs - Cold Bear (complitation "Saturday Night Fish Fry", 2001)

Des sentiments vrais, des envolées de voix, des accords larmoyants, production certifiée Arif Mardin : une offrande pour rappeurs mégalomanes.
- Chaka Khan - Through The Fire (album "I Feel For You", 1984)

De l'allégresse, de l'érotisme, de la sensualité, de la mélancolie : il y a tout dans ce morceau indispensable.
- Curtis Mayfield - Think (album "Superfly", 1972)

Pour finir, un véritable ovni, un morceau bizarre, un style musical fusiono-free jazz pas rassurant, un délice d'audaces (merci padre!) :
- Bill Bruford - Hell's Bells (album "One Of A Kind", 1979)

mardi 15 décembre 2009

Photo : William Greiner

La valse des invités de haut rang continue sur Peur Bleue. Aujourd'hui, ce sont mes amis de Logo, un groupe qui fait particulièrement sensation en cette fin de 2009, qui vont nous parler d'un style de musique assez méconnu et qui leur est cher : la Library music.
À noter au passage, à titre d'aimable publicité, que leur nouvelle sortie figure sur la dernière compilation Kitsuné Maison 8.

"Sylie Mélodie à Saint-Michel, sorte de Boulinier bis en moins bien mais qui possède un étage avec une sélection de disques assez intéressante est devenu l'un de nos disquaires favoris. Tout est classé par catégorie, et celle que nous avons la plus pillée est la catégorie Illustration Sonore, comprenez "Library music".
Sous ce nom se cache tous les disques regroupant les œuvres destinées à illustrer un film, une émission de radio etc... Certains de ces labels qui éditaient des disques dans les années 70 existent toujours et continuent à éditer des œuvres d'illustration sonore. Les disques les plus intéressants sont bien sûr ceux édités il y a 40 ans.
Notre culture dans ce domaine n'est pas incroyable, elle se limite au peu de disques que nous possédons, et que nous avons allègrement samplés (voyez aussi le Trax de septembre 2009 qui trace un panorama de la Library music).
Voici trois morceaux rippés de notre collection personnelle :

Le premier est un titre d'Ennio Morricone sur l'excellent Label RCA dont nous possédons plusieurs disques.
Ennio Morricone - Anagramma (Album "April Orchestra Présente RCA Sound Vol. 1", 1976)

Le deuxième sur le disque Electromantic (noté le jeu de mot, plutôt fin pour l'époque) correspond un peu à ce que pouvait faire Yellow Magic Orchestra.
Presser Gábor - Electromantic (Album "Electromantic", 1982)

Enfin le dernier est issu du superbe album «A Moog For More Reasons» (deuxième excellent jeu de mot, on savait rire autrefois), c'est du moog vous l'aurez compris.
Mike Vickers - The Light Fantastic (Album "A Moog For More Reasons", 1975)"

Logo

Gohan - Mix# 12 | The Milky Way

Pochette réalisée par Zemar

Voici mon douzième mix, issu d'une impulsion positivement cosmique, réalisé en juin dernier : "The Milky Way"*

1. Junior Boys - Sneak A Picture
2. Lindstrøm - The Long Way Home
3. Jan Hammer- Crockett's Theme
4. Anna - Systems Breaking Down
5. Tom Ware - Chinatown
6. Kleeer - Tonight
7. Woolfy VS Projections -Absynth
8. George And Glen Miller - Touch Your Life
9. Roman Salzger - Alpha Centauri
10. Rhythm Talk - City Street (Culb Edit)
11. Bogdan Irkük - Caprice
12. The Radio Dept. - I Wanted You To Feel The Same
13. Luke Vibert - Let's Dance & Freak
14. Jonathan Johanssonn - En Hand I Himlen
15. Marcello Giordiani - Respect Yourself (Original)
16. M83 - Couleurs
17. Xaver Naudascher - Motor City
18. a-Ha - The Sun Always Shines On T.V.
19. Iron Curtain - Anorexia
20. Jean-Luc Ponty - Computer Incantations For World Peace
21. M.A.N.D.Y Vs Booka Shade - Oh Superman
22. Telex - Moskow Diskow
23. Monomaniax - Sexy Tourismo (Gohan Pigalle Remix)
24. When Saints Go Machine - Fail Forever
25. Bertrand Fèvre - 2043

Gohan - Mix# 12 The Milky Way by Gohanmusikk

S'abonner au podcast ici.

*
Je tiens à préciser que le choix du titre s'est fait en toute méconnaissance de celui de l'album de notre très estimé Joakim - qui porte sensiblement le même nom - sorti quelques semaines plus tard... Il se murmure même, ici et là, que ce dernier aurait été si enjoué par l'écoute de ce mix qu'il aurait nommé son album de la sorte... Tsss! Vil charlatanisme, je dénonce!

samedi 5 décembre 2009

Photo : Brandon Herman

"Les doigts pianotèrent sur la table, irrésolus et ennuyés, et je crus un instant que l'audience allait tourner court. Dans les yeux gris passa une expression somnolente et fatiguée. Je me sentis soudain très mal à l'aise.
- Dormez-vous sans rêves, monsieur l'Observateur?
La question était posée sur un ton de courtoisie neutre. Un instant, je demeurai stupide, puis je sentis que le sang me quittait le visage, et mes doigts se serrèrent sur l'accoudoir.
- J'avais cru... commençai-je d'une voix entrecoupée... Je sentais ma bouche sécher... Dieux m'est témoin que j'ai cru...
Je me levai à demi de mon siège, en proie à une panique brusque.

- ... Les instructions que j'ai reçues m'avaient paru... enfin, m'avaient fait croire... J'ai pensé qu'on désirait sans oser le dire que j'aille voir là-bas, lui jetai-je dans une contraction de la gorge.
Les yeux gris ne cillèrent pas, mais une ébauche de sourire passa sur le visage à demi éclairé.

- Calmez-vous, asseyez-vous... Votre sang est vif, c'est celui d'un très jeune homme. Là! là! ajouta-t-il avec une ironie et une douceur presque gracieuse, en se penchant vers moi légèrement. Je n'ai pas dit que je dormais bien."
Julien Gracq, "Le rivage des Syrtes", éd. José Corti, p. 304, 1991 (première édition en 1951)

- Henri Dutilleux - Cello Concerto, "Tout Un Monde Lointain" - 5. Hymne (interprété par Mstislav Rostropovich et l'Orchestre De Paris dirigé par Serge Baudo) (Album "Dutilleux; Lutoslawski: Cello Concertos", 1975)
- Léo Ferré - Ni Dieu, Ni Maître (EP "Ni Dieu, Ni Maître", 1965)
- Siouxsie And The Banshees - Dazzle (Glamour Mix) (Vinyl 12' "Dazzle", 1984)
- Unknown Artist - Tangara Rave Kue (Album "Kosmfonia Mbya Guarani", 2006)
- Alarm Will Sound - Blue Calx (Album "Alarm Will Sound - Acoustica: Alarm Will Sound Performs Aphex Twin", 2005)
- Hudson Mohawke - Fuse (Album "Butter", 2009)
- Camille Saint Saëns - Danse Macabre Op. 40 (interprété par Charles Dutoit & Philharmonia Orchestra) (Album "Saint-Saëns: Danse Macabre", 1991)

jeudi 3 décembre 2009

Photo : Michael M. Koehler

En ce jeudi froid du mois de décembre, Soundscriber nous a concocté une petite sélection très mentale pour l'occasion :

"Je me permets au travers Peur Bleue de repousser les retranchements... Les retranchements de styles, de mettre en avant des genres musicaux que j'aime particulièrement (cf. post du 13 octobre 2009). Cette fois-ci, point de mix, juste une sélection, mettons de côté le DJ et laissons les morceaux parler d'eux-mêmes. Ici j'aborde le minimalisme, l'indus, les grincements qui deviennent mélodies, des morceaux construits autour de trois sons, de la non-musique, de l'omniprésence de la rythmique, de la machine qui prends le dessus..."

Tim Hecker - Azure Azure (Album "Radio Amor" , 2003)
Function - Isotope (EP "Isolation", 2007)
Thomas Brinkmann - Momomexico (EP "46 Valentino", 2001)
Suicide - I Remember (Album "Suicide", 1980)
Terence Fixmer - Drive The Bass (EP "Fiction One", 2008)
The Normal - Warm Leatherette (EP "T.V.O.D. / Warm Leatherette", 1978)
Arpanet - Wireframe Images (Album "Wireless Internet", 2002)
Heartthrob - Baby Kate (Plastikman Remix) (EP "Baby Kate Remixes", 2007)
Monolake - Wasteland (Album "Polygon_Cities" ,2005)
Liaisons Dangereuses - Kess Kill Fe Show (Album "Liaisons Dangereuses", 1981)
Errorsmith - Free For All (EP "Errorsmith #2", 2002)
Throbbing Gristle - Hot On The Hells Of Love (Album "Greatest Hits - Entertainment Through Pain", 1980)
Ø -Atomit (Album "Tulkinta", 1997)
Robert Hood - Minus (Album "Internal Empire",1998)

Soundscriber