Gohan Mix# 9 - T§WN$HIP N@TI#N


Ce que l'on désigne par musique est depuis de très longues années associé à un rite pour de nombreuses cultures. À un moment déterminé, ces rites amènent l'auditeur, comme le musicien à rentrer dans un processus transcendantal, de l'extase à la possession, le corps et l'âme sont dissociés durant cet instant atemporel. Ainsi le rôle de la musique dans la vie sociale et rituelle tant dans les cultures tribales africaines que dans la culture techno ne me parait pas si éloigné.

Pourtant à l'heure policée dans laquelle nous vivons, emmitouflés dans nos intimistes petits salons parisiens, la musique n'est souvent qu'un accessoire banalisé, un prétexte pour dissimuler dans l'hébètement une vie timide et silencieuse.

Township Nation tente, en toute humilité, une approche de la musique moderne comme rituel de soustraction à notre triste apathie des sens : basses épaisses, mélodies naïves, rythmiques tranchantes, sons étranges, clameurs hypnotiques et chauffeurs de salle à la voix rauque, savant mélange pour chatouiller nos pores obstrués. M'accorderiez vous une transe ?

Playlist:
01 - Jackson And His Computer Band - Tv Dogs
02 - Mandoza - 50/50
03 - Milanese - Caramel Cognac
04 - Kyllex - Some More
05 - Grand Popo Football Club - My Territory (Joakim Remix)
06 - M.I.A - Sunshowers
07 - Dj Koze - Zou Zou
08 - Francis Bebey - Il n'y a pas de crocodiles à Cocody
09 - Beardyman - Don't Look Back In Africa
10 - Luciano & Melchior - Father vs Baka Pygmies - Yeli
11 - Dj Cleo - Ruthless
12 - Fanta - Croix de Chavaux
13 - Walter Jones - Deuteronomy Brown (If edit)
14 - Jenny K - Remote Control
15 - Coki & Benga - Night
16 - Nathan Fake - Grandfathered
17 - Popa Chubby - Intro (Jimi Hendrix Live in NYC)
18 - Clark - Dirty Pixie
19 - Problem Child - Mad
20 - OOIOO - Umo

lundi 7 septembre 2009


Photo : Peter Beste

"J’aime tout, sauf le classique et le metal" X.

J’avais commencé à écrire un article mais pour contourner la difficulté de trouver un juste milieu entre la médiocre pige et le trop exhaustif, je préfère citer l’écrivain Eric Bénier-Bürckel qui dans son roman Pogrom exprime magistralement ce que peut provoquer ce style de musique bien marginale :

" Vous écoutez en boucle Transylvanian Hunger de Darktrhone : la voix et la guitare vous donnent à palper l’enfer, elles vous hypnotisent toutes les animosités, galvanisant la meute de loups qui vous grondent au fond du verbe…

Barde gueulard armé d’une lyre dont les cordes seraient d’authentiques boyaux humains, vous voulez qu’on entende crier, hurler, rugir, trépigner tout au fond de votre musique. Ce n’est guère différent en somme de ce que concocte les meilleurs groupes de métal. Pas de rock’n’roll, encore trop mou, trop généreux, pas assez radical, mais du Black Metal, avec des blast-beat époustouflant en tourbillons de grosse caisse et ouragans de cymbales, des voix toutes en écorchures et des accords d’apocalypse. Entre Mayhem et Darkthrone, en passant par Abruptum, Emperor et Gorgoroth, avec une pointe de musique russe dedans, tous les Prokofiev, Stravinski et Moussorgski du monde réunis en fausse messe noir, une grande danse macabre tout en fracas, rien que de l’artillerie lourde. Il faut qu’on perçoive toutes les saturations de l’être, que ca sente le désastre, le bain de sang, l’enfer jusqu’au fond des notes…"

En vrac (inutile de préciser que tout ca s’écoute à fond dans un casque et pas sur vos petits Itunes) :
Gojira – The Art Of Dying (Album "The Way Of All Flesh", 2008)
Gojira - 1990 Quadrillons De Tonnes (Album "Terra Incognita", 2001)
Nostromo - Sunset Motel (Album "Hysteron-Proteron", 2004)
Slayer – Love To Hate (Album "Diabolus In Musica", 1998)

Black Metal :
Finntroll - Svartberg (Album "Midnattens Widunder", 1999)
Dimmu Borgir – Blood Hunger Doctrine (Album "Death Cult Armageddon", 2003)
Emperor – I Am The Black Wizards (Album "In The Nightside Eclipse", 1999)
Burzum – Dunkelheit (Album "Filosofem", 1996)

Khaled X.

lundi 7 septembre 2009

Une nouvelle ère commence pour Peur Bleue! Dorénavant, nous aurons le plaisir d'accueillir différents intervenants. Faire vivre ce blog, c'est lui apporter d'autres points de vue! Et comme le dit admirablement un proverbe sénégalais : "Pour qu'un enfant grandisse, il faut tout un village".

Aujourd'hui, Khaled X nous livre son premier article en abordant un style musical qui lui est cher, mais très généreusement stigmatisé : petite présentation de quelques classiques du métal, au détriment de vos murs qui en tremblent déjà...

Le choix de ce thème n'est d'ailleurs pas anodin, l'idée émergea à la suite du post du 21 avril 2009, qui tentait de présenter quelques courants qui composent la musique classique. Dans cet article, il m'avait semblé amusant de remarquer, en guise d'introduction, que la musique classique et le métal se côtoyaient parfois dans une phrase délicieuse que tout le monde a déjà dû entendre : "J'aime tout, sauf la musique classique et le métal". Comme si ils représentaient chacun deux extrêmes... Çà nous intéresse !